ALL SOULS TOME 1: LE LIVRE PERDU DES SORTILEGES DE DEBORAH HARKNESS


LE LIVRE EN QUELQUES INFOS:

Date de sortie

France : 4 Mai 2011 
Québec : 1 Juin 2011 
Poche Québec : 30 Mai 2012 
USA : 1 Février 2011 

Editions

2012 Le Livre de Poche français ( 840 pages)


RÉSUMÉ:

Diana Bishop est la dernière d’une longue lignée de sorcières, mais elle a renoncé depuis longtemps à son héritage familial pour privilégier ses recherches universitaires, une vie simple et ordinaire. Jusqu’au jour où elle emprunte un manuscrit alchimique : l’Ashmole 782. Elle ignore alors qu’elle vient de réveiller un ancien et terrible secret, et que tous – démons, sorcières et vampires – le convoitent ardemment. Parmi eux, Matthew Clairmont, un vampire aussi redoutable qu’énigmatique. Un tueur, lui a-t-on dit. Diana se retrouve au cœur de la tourmente, entre un manuscrit maudit et un amour impossible.





Le premier mot qui me vient en tête concernant ce livre c'est: RICHE, très riche. C'est un condensé d'actions, d'informations mythologiques, historiques, mathématiques et j'en passe.
Il s'agit d'un premier tome qui tien toute ses promesses et même plus que cela. Il ne fait pas que planter le décor et exposer des faits comme c'est le cas de nombreux tomes un mais il y a aussi beaucoup de suspense, de rebondissements et encore une fois, d'action. Tout ceci fait que nous nous ennuyons jamais lors de notre lecture.

L'auteur prend son temps pour nous présenter l'intrigue, le décor et l'atmosphère( environ 830 pages en format poche); sans pour autant rendre le récit lourd ou long.
Dans ce premier tome, nous faisons la connaissance d'énormément de personnages ou plutôt de créatures néanmoins il est facile de suivre leur histoire et leur rôle, tout est très limpide.
Chacune d'elle cohabite dans un même monde: celui des humains. On a souvent vu des vampires et des loups-garou dans une même histoire cependant ici, nous faisons face à des vampires, des démons mais surtout des sorcières qui sont au cœur de cet univers.

J'aime le fait que toutes ces créatures coexistent ensemble notamment les sorcières auxquelles ont ne fait pas souvent face dans les livres. Cela apporte un second souffle à l'univers fantasy/fantastique.
On ne cesse d'être surpris et suspendu à chaque mot, on veut toujours en savoir plus.
Les personnages sont haut en couleur, tous très charismatiques, chacun à leur manière. Ils ont tous un passé qui est loin d'être rose et idyllique ce qui les rend " humains"( désolé mauvais jeu de mot involontaire, étant donné que ce sont des créatures fantastiques et non des humains) et attachant puisqu'ils sont loin d'être parfaits.

Ici les humains sont relégués au second plan, quand on en rencontre un ( ce qui est assez rare), il n'a pas du tout de rôle majeur. Le récit est captivant pour sa richesse mais aussi parce qu'il se démarque des codes et stéréotypes habituels des romans fantasy. 

Nous faisons face à l'immensité et la diversité des pouvoirs de Diana que nous découvrons l'un après l'autre en même temps qu'elle. C'est une héroïne complètement dépassée qui a toujours tenté de refouler sa magie mais qui désormais se manifeste de manière imprévue et incontrôlée. Elle est à la fois fragile, courageuse, déroutante, surprenante mais surtout très puissante. Une héroïne avec ses forces et ses faiblesses.
De l'autre côté, nous avons Matthew, c'est un personnage relativement classique qui quand à lui, représente tous les clichés habituels du vampire: fort, beau, rapide, froid au premier abord, charismatique, imposant physiquement... Il n'en reste pas moins attachant, attirant et idéal dans le rôle du parfait BOOKBOYFRIEND, et je sais de quoi je parle lol.

En résumé, c'est un livre que j'ai adoré, que j'ai lu très rapidement malgré le fait que ce soit un énorme pavé et dont j'ai hâte de lire la suite. Une histoire haletante, des personnages touchants, un univers haut en couleurs, bref tout ce que l'on peut réunir pour en faire une histoire parfaite.