LA BELLE ET LA BETE: UN CLASSIQUE QUI NE SE DEMODE PAS AU FIL DES ANNEES


Hello mes BoOkaDdiCt

Vous allez très certainement me demander pourquoi tout à coup je poste une image tirée du dessin animée LA BELLE ET LA BÊTE de WALT DISNEY. Et bien tout simplement parce que la réécriture de cette histoire va être à l'honneur dans cet article.


Je vais effectivement vous parler du roman de ALEX FLINN: SORTILÈGE. Je suis certaine que vous en avez déjà entendu parler, vous l'avez certainement même lu. Ces réécritures ont un tel succès, qu'elles ne cessent d'envahir la toile. Au vu le la couverture, vous ne pouvez que spéculer sur le fait qu'il s'agisse de l'histoire de la BELLE ET LA BÊTE.
Pour celles et ceux qui n'ont pas encore eu le privilège de connaître ce roman je vous laisse tout de suite découvrir sa quatrième de couverture pour un savoir un peu plus.


Intriguant, non? Cela donne envie d'en savoir plus. Personnellement je l'ai lu d'une seule traite, ça en dit long.^^
Et oui, bon présage. ;-)


Comme vous avez pu le voir sur la quatrième de couverture, il y a eu une adaptation cinématographique de ce roman. Je ne l'ai pas encore vu et d'ailleurs je ne sais pas encore si je veux vraiment le voir. Je vous en expliquerai les raisons un peu plus bas.



Voici les deux personnages principaux: ALEX PETTYFER alias Kyle ou Adrian. Jeune acteur américain de 24 ans très connu qui a joué dans des films d'action tel que: STORMBREAKER, j'avais adoré ce film.


Et pour finir VANESSA HUDGENS qui joue le rôle de Lindy. A t-on besoin de présenter celle qui fut révéler grâce à HIGH SCHOOL MUSICAL? Non, je ne pense pas que cela soit nécessaire.



Voici l'affiche du film,( cf ci-dessus), du moins l'une d'elle. Pourquoi je ne souhaite pas regarder cette adaptation? Pour plusieurs points qui touchent tout simplement à l'apparence des personnages et cela se tombe bien car c'est sur cela que repose l'histoire, non?^^
Vous avez d'un côté le beau gosse Kyle, là OK, zéro défaut on ne peut pas nier que ce soit un beau mec. Cependant quand celui- ci est victime du sortilège et qu'il est donc une bête c'est là que ça coince. Dans le livre il se décrit lui même comme une bête, mi homme mi fauve, envahit de poil et sans lèvres apparentes. Bon d'accord, l'acteur a été enlaidi mais je ne le qualifierai ni de bête ni de fauve, quand j'ai vu les affiches j'ai été quelque peu déçue, bon OK, TRÈS déçue.

De l'autre côté, vous avez Lindy qui est décrite comme, je cite, un "laideron avec des dents de travers". Or, excusez- moi du peu mais VANESSA HUDGENS et sur cette affiche ainsi que dans les extraits du film que j'ai vu, c'est loin d'être un laideron.
Bref c'est comme- ci l'histoire perdait en intensité et crédibilité. Ok cela est une adaptation et l'intrique est inscrite dans le NEW YORK  de nos jours, cependant le roman aussi et les personnages semblent à l'opposé du livre. Donc pour le moment cela ne me donne pas envie de le regarder mais je peux me tromper et puis il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis comme on dit. ^^


Revenons au livre. Je l'ai adoré, j'ai effectivement retrouvé l'intrigue de fond qui a fait le succès du dessin animé de la BELLE ET LA BÊTE.
Un garçon imbu de sa personne et qui se croit au dessus de tout et de tous et a contrario une jeune fille discrète qui fait de son mieux pour évoluer dans une atmosphère et un milieux hostiles sans rien demander à personne.
On voit vraiment les personnages évolués au fil des pages et l’aversion qu'on éprouvait au début pour Kyle se transforme en compassion et en attachement.
Bref j'ai adoré ce roman qui ne m'a pas laissé sur ma faim et qui m'a ramené des années en arrière. c'est ainsi que je lui octroie un 4,5/5.
Les détails des sentiments, du paysage et même de la bête sont très précis, cela m'a vraiment permit de me plonger au coeur du récit et de me croire à la place des personnages chacun leur tour.
L’empathie a parfois du bon ^^.



Plus récemment une adaptation de l'histoire de la BELLE ET LA BÊTE a vu le jour au cinéma le 12 février 2014. Là je dis oui VINCENT CASSEL et la belle LEA SEYDOUX ne m'ont pas du tout laissé de marbre. J'ai apprécié voir une "vraie" bête et non seulement un homme enlaidi comme dans le film SORTILEGE.

Et vous, qu'en pensez- vous? 
Serez- vous prêtes à vous laisser amadouer par une bête?